La vie associative n°27

Évaluation(s), sortir de la matrice

Le choix fait par le Mouvement associatif de s’emparer du sujet de l’évaluation est motivé par des convictions d’abord. La première des convictions est que lorsqu’on est un acteur d’intérêt général on a une responsabilité particulière à assumer. Celle d’être en capacité de rendre compte de ce que l’on entreprend, de ce que l’on permet et de ce que l’on produit ; et celle de l’exemplarité.
Phillipe Jahshan, Président du Mouvement associatif

Le sommaire :